La conduite Supervisée

  • -

La conduite Supervisée

La conduite supervisée à partir de 18 ans.

Il faut dans tous les cas avoir suivi au préalable la formation initiale.

L’accompagnateur doit être titulaire depuis au moins 5 ans du permis de conduire de la catégorie B. Il ne doit pas avoir fait l’objet d’une annulation ou d’une suspension du permis de conduire durant les 5 années précédentes.

  • Après la formation initiale

Le candidat doit avoir obtenu :

Un accord préalable sur l’extension de garantie nécessaire de la société d’assurance qui assure le ou les véhicules utilisés pendant l’apprentissage,
et l’attestation de fin de formation (AFFI) prévue dans le livret d’apprentissage.

  • Après un échec à l’épreuve pratique

Le candidat doit avoir obtenu :

un accord préalable écrit de la société d’assurances auprès de laquelle a été souscrit le contrat pour le ou les véhicules utilisés pendant l’apprentissage sur l’extension de garantie nécessaire . Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d’assurances à assurer cette fonction.
et une autorisation de conduire en conduite supervisée délivrée par l’enseignant à l’issue d’un rendez-vous préalable de 2 heures comprenant une heure minimum de conduite et un bilan personnalisé.

Vous devez effectuer 1000 km avec votre accompagnateur, une fois vos kilomètres atteint vous devez voir un moniteur pour faire un bilan avant le passage du permis de conduire

Les avantages de la conduite supervisée : 
  • d’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer ses acquis en attendant de le repasser ;
  • d’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel